Affinité électronique

Un atome peut également accepter un électron pour devenir un ion négatif ou un anion. L’affinité électronique permet de définir l’échange de l’énergie mise en jeu associée à la formation de l’anion correspondant.

X_{(g)}+e^{-}\overset{E_{ae}}{\rightarrow}X_{(g)}^{-}

Les atomes possédant une forte charge nucléaire possèdent une plus grande affinité électronique. Les éléments du groupe VIIA, les halogènes, possèdent une forte affinité électronique car en acceptant un électron ils remplissent leur sous-couche p et atteignent ainsi une configuration électronique équivalente à celle des gaz rares. Les gaz rares ont une affinité électronique proche de zéro car chacun de ces éléments possède une couche de valence saturée (octet stable). À L’inverse, les éléments situés à gauche de la classification possède une faible affinité électronique.

Articles connexes :

3 réflexions au sujet de « Affinité électronique »

  1. Ping : Énergie d’ionisation | Bases de la chimie pour l'environnement

  2. Ping : Stabilité des ions | Bases de la chimie pour l'environnement

  3. Ping : Électronégativité | Bases de la chimie pour l'environnement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s